Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2020

Confinement Coronavirus - Contact maire et adjointes

Suite au confinement, si vous avez besoin de faire les courses, aller à la pharmacie ou autre 

 

vous pouvez joindre le Maire, Claude LABROUE

au 06.41.15.26.39

 

ou les adjointes

Danielle TRONCHE au 07.86.71.31.25

Valérie LAGNY au 07.89.51.29.08

Confinement - Liste commerçants ambulants et livraison à domicile

SAINT MICHEL DE BANNIÈRES

**********

COMMERÇANTS AMBULANTS ET LIVRAISON A DOMICILE

 

L'épicerie de Laurent

passage le  Mardi matin vers 10h30 

place de l'église

 

Stéphane Boin

Boucher

06 81 13 07 71

passage le mardi matin entre 9h30 et 10h

place de l'église

 

François Labrunie

Vente de fromage

06 56 80 23 70

livraison à domicile

 

Jean Jacques et Marie Noelle Faure

Vente de canards gras

06 88 92 13 01

livraison à domicile dimanche / lundi et mardi

 

La ferme de Virginie

vente de canards gras

06 79 72 25 82

livraison à domicile

 

Franck Clare

Boulanger

06 81 70 10 57

livraison à domicile

 

Boulangerie Olivier

Boulanger

05 65 32 46 76

passage les mercredis et samedis matin sur place la place de l'église entre 08h30 et 11h

 

13/09/2019

Territoire Bio Engagé

 

territoire bio - médialot.jpg

THIBAUT SOUPERBIE · POLITIQUE · UNE

775 Views

Saint-Michel-de-Bannières, « Territoire Bio Engagé » 

C’est la première commune labellisée du département.

Ce vendredi 30 août, Saint-Michel-de-Bannières a été officiellement labellisée « Territoire Bio Engagé ». Le maire de la commune, Claude Labroue, a reçu le titre des mains des représentants d’Interbio Occitanie, Nathalie Masbou, et Henri Bonnaud, en présence de la députée du Lot, Huguette Tiegna, de Vincent Labarthe, vice-président de la Région Occitanie en charge de l’agriculture, et de Serge Rigal, président du Département.

Ce label est la traduction légitime d’un engagement et d’une démarche menés par l’équipe municipale et en particulier Gaëligue Jos : 20 % de produits bio et locaux à la cantine (85 %  proviennent d’Occitanie), actions 100 % compostage et 0 % photo en partenariat avec le SYDED…

« La mise en place de ces actions nous a permis de monter un dossier afin d’obtenir un label valorisant ces démarches.  Nous avons eu la validation en mai dernier, l’idée étant de s’inscrire durablement dans cette logique puisque le maintien du label est conditionné par une évolution permanente du bio et du local dans les approvisionnements, mais aussi l’installation ou la conversion d’agriculteurs en bio dans la commune. Au regard de la réaction de la population, et notamment des nouveaux arrivants sur la commune, je pense que l’obtention d’un tel label s’inscrit véritablement dans une logique de qualité de vie pour les Lotois, mais aussi d’attractivité pour la population en général. De plus, le fait de passer en circuit court a légèrement fait baisser le coût de la matière première » a souligné Gaëligue Jos, conseillère municipale en charge de la labellisation. Félicitations !

 

Label Territoire Bio engagé

Saint-Michel-de-Bannières. La première commune du Lot labellisée Territoire Bio Engagé

  • territoire bio - la dépêche.jpg

Gaéligue Jos et Claude Labroue

Publié le 05/09/2019 à 08:24

      

AgricultureSaint-Michel-de-BannièresLot

C'est en présence de plusieurs élus locaux, régionaux et nationaux que la commune de Saint-Michel de Bannières s'est vue remettre, ce vendredi 30 août, le label Territoire Bio Engagé par Interbio Occitanie. Elle devient ainsi la première commune du Lot à l'obtenir. Sur l'ensemble de la région Occitanie, trente communes seulement ont ce label.

Première démarche de labellisation bio des collectivités territoriales de France, le label Territoire Bio Engagé garantit le niveau de réussite d'une collectivité territoriale et de ses acteurs dans son engagement pour développer ce mode de production. Les critères de labellisation sont : 15 % de surface agricole cultivée en production biologique ; et/ou 20 % de l'approvisionnement des restaurants collectifs en produits bio. Saint-Michel-de-Bannières répond déjà aux objectifs de la loi des États généraux sur l'alimentation votée en 2019, soit 20 % de produits bios dans la restauration collective. C'est d'ailleurs avec brio qu'elle dépasse cet objectif avec plus 21,78 % de produits bios dans son restaurant collectif, dont près de 85 % sont d'origine régionale.

C'est à l'initiative, en 2014, de Gaéligue Jos, conseillère municipale, avec le soutien des autres élus, des enseignants et des parents d'élèves, que cette démarche a été entreprise à la cantine de l'école afin d'améliorer l'alimentation des enfants en privilégiant les circuits courts et des producteurs engagés dans la production de produits bios. D'ailleurs en 2016, Périco Légasse, en compagnie de Jean-Claude Requier et en tournage de «Manger c'est voter» pour la chaîne Public Sénat, avait déjà remarqué cette initiative.

Après l'accueil des personnalités et l'historique de l'école par le maire Claude Labroue, les interventions se sont succédé. Pour Gaéligue Jos, le travail engagé est encore fragile «Mais tout nous encourage à continuer. Je tiens ici à remercier l'association Bio 46 qui nous a accompagnés depuis le début…». Gaéligue Jos a souligné que les circuits courts participaient à l'attractivité du territoire et à sa dynamique économique, et qu'il convenait de remercier les agriculteurs engagés dans la production de bons produits.

Dans leurs allocutions successives, Jean-Claude Requier, sénateur, Didier Pastor, inspecteur de l'Education Nationale de la circonscription de Gourdon, Henri Bonnaud, représentant la Chambre d'Agriculture du Lot, Serge Rigal, président du Conseil départemental du Lot, Vincent Labarthe, vice-président de la Région Occitanie en charge de l'Agriculture et de l'enseignement agricole, et Huguette Tiégna, députée de la 2e circonscription du Lot, ont félicité la commune et les initiateurs et acteurs du projet.

La charte d'appartenance au label Territoire Bio Engagé était ensuite signée par Claude Labroue, Didier Pastor et Vincent Labarthe avant que les participants à la manifestation dégustent un apéritif et quelques toasts, bios évidemment.

 

Cantine bio - visite de Périco Légasse

Saint-Michel-de-Bannières. Périco Légasse découvre la cantine bio

photo Périco Légasse.docx.jpg

Périco Légasse, à droite, aux côtés de Pierre Prangère, maire, Gaêligue Jos et Jean-Claude Requier pendant le tournage.

Publié le 20/11/2016 à 03:49 , mis à jour à 09:07

Vie localeSaint-Michel-de-Bannières

Jeudi 17 novembre, Périco Légasse, critique gastronomique, était à Saint-Michel de Bannières dans le cadre de l'émission «Manger c'est voter» pour la chaîne de télévision Public Sénat. Il était accompagné de Jean-Claude Requier, sénateur du Lot, et Gaëligue Jos, conseillère municipale, initiatrice du projet de cantine bio à l'école.

A la rentrée scolaire 2015, l'élue a fait un diagnostic sur la qualité et la provenance des aliments servis à la cantine scolaire. Elle a ensuite engagé un changement considérable avec l'objectif de privilégier les circuits courts et biologiques tout en restant vigilant sur les prix. La cantine s'approvisionne aujourd'hui en légumes biologiques, le plus souvent possible de saison, venant de Végennes et pour complémenter, un fournisseur de produits bio du Sud Ouest livre pâtes, riz, lentilles, huile, vinaigre…

Maintenir les tarifs et servir des repas aux deux tiers bio

Ce choix permet de proposer aux enfants de maternelle des repas de qualité et produit également une dynamique territoriale certaine. En respectant l'impératif de maintenir les tarifs de cantine actuels, les repas servis aujourd'hui sont de 60 à 70 % bio selon les menus.

La phase suivante du projet devrait consister à former la cuisinière grâce à un partenariat avec l'association lotoise Bio 46, mais surtout à sécuriser ce projet par une organisation cohérente du service de cantine. Une réflexion est en cours quant à l'approvisionnement en viande bio auprès d'une coopérative de Dordogne/Lot, ainsi qu'en yaourts lotois provenant de Bannes.

Périco Légasse a fortement apprécié cette initiative locale, en droite ligne avec ses convictions.

«Ces élus, ces acteurs qui s'engagent sont conscients de l'importance de ce qu'on met dans nos assiettes et il faut que le citoyen en prenne également conscience… Aujourd'hui, c'est un enjeu politique qui prend de l'importance dans le débat… Bien manger, c'est cher : ce n'est pas vrai, on le voit ici à Saint-Michel et cela permet la mise en valeur des zones rurales…».

Périco Légasse et Jean-Claude Requier ont également rencontré des acteurs engagés dans la qualité comme J.C. Goudoubert à Floirac, les vins de Glanes, boulangerie Rauly à Cazillac, boucherie Lavergne à Gramat, C. Pradayrol à Autoire.